Menu
X
About Us
  

L’Hôpital Général de Référence National (HGRN) à N’Djaména, la capitale tchadienne est entre carence de spécialistes et vétusté des machines, rapporte le quotidien « Le Progrès ». Dès 7 heures du matin, il n’y a presque plus de places assises devant les différents services de HGRN. Certains patients et les accompagnateurs sont obligés de s’asseoir à même le sol. Cependant il faut noter que l’hôpital fonctionne sans spécialistes malgré un nom pompeux et un statut de référence. A la salle du scanner par exemple, il en manque sérieusement pour faire fonctionner et exploiter les machines. Depuis 2013, cette section est bloquée par une carence en personnel, indique le journal. Les deux agents formés en Tunisie pour s’occuper de cette section sont, malheureusement tous partis. L’un est réparti pour poursuivre ses études et l’autre est affecté à l’hôpital de la Renaissance. Même le médecin est affecté ailleurs, ajoute le quotidien Le Progrès. Et depuis lors, ce service ne fonctionne pas faute de personnel, déplore le journal. Quant à la radiologie, le personnel semble épuisé par la vétusté des appareils qui tombent souvent en panne. Sur les trois développeuses, une seule fonctionne alors que seulement dix personnes s’occupent de plus de 150 personnes par jour sans compter les urgences. C’est un hôpital dans « le coma ». GRAT avec Notaire .

  • À but lucratif ou à but non lucratif?
  • Taille
  • Coût
  • Durée moyenne de séjour
  • La possession
  • Accrédité par
  • Certifications
Specialities

  • Angré 8ieme tranche. Au feu tricolores du carrefour Prière. L'immeuble ou se situe l'agence Moov. 4ieme étage. Appartement B7
  • +225 41956868
  • info@innovmedic.net
Récemment rejoint
septembre 29, 2017
juin 11, 2019
juin 17, 2019
Dernier hôpital
octobre 16, 2017
octobre 17, 2017
octobre 11, 2017
Newsletter
Envoyez-nous votre e-mail pour vous informer sur nos services, actions et galas

© Copyright 2017-2018 | Fondation FAFEDE - INITIATIVE35-3 - InnovMedic. -Tous droits réservés | Innovmedic UOUAPPS